les tarpans

les Tarpans, des chevaux disparu et "recréés"

Les Tarpans ressemblaient beaucoup aux chevaux de Przewalski. Le dernier Tarpan en liberté est mort en 1879 tandis que le dernier en captivité est mort en 1887.

Les polonais ont trouvé une race de poney qui lui ressemble à partir du Konik, un poney qui possède certainement du sang tarpan. Mais le Tarpan était un animal sauvage et le Konik, poney domestique vivant auprès de l'homme, n'aura jamais les caractéristiques d'un cheval sauvage, même s'il lui ressemble. Après la mort du Tarpan et la disparition du Przewalski sauvage, il n'existe plus sur terre de chevaux sauvages n'ayant jamais subi l'influence de l'homme.

 Aujourd'hui, des tarpans domestiques sont lâchés dans les marais du lac de Der (Marne) afin de contribuer à y maintenir ou à y rétablir la diversité de la faune et de la flore.

Un étalon de cinq ans, Obrok, et trois juments, Normandia, Najezka et Wrka, ont été réintroduits dans la réserve. Ils se sont parfaitement adaptés à leur nouvel environnement puisqu'ils ont eu plusieurs poulains.

Les Tarpans supportent des températures en dessous de moins vingt degrés et adorent marcher dans les plaines inondées. De plus, ils aiment toutes sortes de plantes différentes et broutent en se déplaçant. Ils aident à maintenir l'herbe courte et verte.

A force de marcher, leurs sabots créent des trous qui se remplissent d'eau, et qui permettent aux orchidées de pousser ! 

 


 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site